Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020

Afin de s’adapter à l’évolution de la pandémie du Covid-19 au niveau mondial, le Congrès mondial de la nature de l’UICN, prévu initialement du 11 au 19 juin 2020 se tiendra du 7 au 15 janvier 2021 à Marseille.

PNG

Qu’est-ce que l’UICN ?

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), fondée à Fontainebleau en 1948, est la principale organisation non-gouvernementale mondiale œuvrant à la préservation de la nature.

Son rôle

- Contribuer à l’élaboration, l’application et au suivi des conventions, traités et accords internationaux environnementaux.

- Conseiller les gouvernements.

- Mettre en œuvre des programmes à grande échelle sur des thèmes majeurs de la biodiversité :

  • Programme BIOPAMA pour la Biodiversité et la gestion des aires protégées,
  • PACO : Programme Afrique Centrale et Occidentale,
  • Protected Area Solutions project.

- Fournir une expertise scientifique dans le domaine de la biodiversité :

  • Liste rouge de l’UICN des espèces menacées,
  • Catégories de régions protégées de l’UICN,
  • Sites du patrimoine mondial naturel (pour l’UNESCO).

Organisation et Gouvernance de l’UICN

Le Conseil de l’UICN est le principal organe directeur de l’UICN. Sous l’autorité et la direction du Congrès mondial de la nature de l’UICN, le Conseil de l’UICN a notamment pour mission de définir les orientations stratégiques et politiques pour les travaux de l’Union, conformément aux décisions du Congrès mondial.

Il est composé de 39 membres dont un Président, 4 vice-présidents, 6 présidents de commissions thématiques et des conseillers représentant les diverses zones géographiques statutaires de l’UICN.

Les commissions thématiques de l’UICN :

  • Commission d’éducation et de communication (CEC)
  • Commission sur la gestion des écosystèmes (CGE)
  • Commission des politiques environnementales, économiques et sociales (CPEES)
  • Commission de survie des espèces (CSE)
  • Commission mondiale du droit de l’environnement (CMDE)
  • Commission mondiale des aires protégées (CMAP)

L’UICN en chiffres

  • 213 états et agences gouvernementales membres
  • 1 100 ONG font partie du réseau de l’UICN
  • 15 000 experts et scientifiques répartis à travers 6 commissions qui évaluent l’état de la planète
  • une présence dans 160 pays

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN

Les Congrès mondiaux de la nature de l’UICN se tiennent tous les 4 ans. Il s’agit des plus grands événements mondiaux, par le nombre et la qualité des participants, en matière de conservation de la nature au monde. Les deux précédents ont eu lieu à Hawaï (États-Unis) en 2016 et à Jeju (Corée du Sud) en 2012.

Les Congrès mondiaux de la nature sont à l’origine de processus clés ou de concepts cruciaux qui ont façonné les instruments de conservation que nous connaissons aujourd’hui…

  • Des grands rendez-vous mondiaux pour la conservation :
    Convention du patrimoine mondial (AG 1966, Lucerne), Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées - CITES (AG 1960, Varsovie).
  • Un rôle essentiel pour la mise en place d’un droit international de la conservation :
    dans la création de la Convention de Ramsar (1971), de la CITES (1974) ou de la CDB (1992).
  • Des actions spécifiques en faveur de la conservation :
    les lignes directrices pour la gestion captive (1975), le contrôle des espèces envahissantes (1988), la promotion des aires protégées transfrontalières (1988), la protection des forêts primaires (2016), etc.
  • La mise à jour de la liste rouge des espèces menacées.
  • Les motions essentielles sur le trafic d’espèces sauvages, la biologie synthétique, l’inclusion des peuples autochtones etc.

Le Congrès en chiffres

- Rappel 2016

  • 10 jours
  • 1 380 sessions
  • plus de 10 000 participants
  • 180 pays représentés
  • plus de 13 000 experts de la conservation
  • plus de 21 000 mentions dans les médias
  • 74,4 M de personnes sur les réseaux sociaux du Congrès
  • plus de 2 700 fois par jour le hashtag #IUCNCongress pendant le Congrès
  • 121 résolutions, recommandations et décisions
  • plus de 1 300 membres de l’UICN
  • 2 400 personnes formées sur le Campus de la conservation

- Perspectives 2020

  • plus de 12 000 participants
  • plus de 100 000 visiteurs grand public via les Espaces Générations Nature
  • et de nombreux événements en parallèle

Le Congrès 2020

Le Congrès 2020 : les temps forts

- Assemblée des Membres
L’organe le plus élevé de l’UICN. Un parlement environnemental mondial unique où sont adoptées des résolutions et des recommandations reprises dans les instances internationales. C’est aussi le lieu d’élections et de réformes de la gouvernance.

- Forum
Le plus grand centre de connaissances mondiales sur la conservation de la nature. Plus de 1000 sessions avec des experts du monde entier. Événements organisés autour des principaux thèmes alignés avec le Programme naissant 2021-2024.

- Sommets internationaux
3 à 4 sommets de haut-niveau devraient être organisés. Ils pourront couvrir le champ suivant : collectivités (villes, régions, …), chefs d’entreprises, représentants de peuples premiers. Ces sommets rassembleront entre 50 et 100 intervenants.

- Espaces d’exposition UICN
Plus de 13 000 m2 conçus pour offrir aux visiteurs une immersion totale dans les thèmes du Congrès tout en permettant un flux fluide entre les pavillons à l’intérieur et à l’extérieur. Ces villages seront ouverts au grand public.

- Espaces Générations Nature
Une expérience à vivre pour les jeunes et le grand public sur 7 000 m2 intérieur et près de 40 000 m2 extérieur ! Les EGN permettront de sensibiliser à l’importance de la biodiversité pour notre présent et notre futur et montrer que chacun peut agir pour la préserver.

Le Congrès 2020 : le programme

Découvrez le programme officiel ici : https://www.iucncongress2020.org/fr/programme/official-programme

Le Congrès 2020 : Marseille, ville hôte

Afin de s’adapter à l’évolution de la pandémie du Covid-19 au niveau mondial, le Congrès mondial de la nature de l’UICN, prévu initialement du 11 au 19 juin 2020 se tiendra du 7 au 15 janvier 2021 à Marseille.

Grande métropole euro-méditerranéenne, Marseille a de nombreux atouts : facilité d’accès par les moyens de transports internationaux, qualité des transports publics, des infrastructures, capacité d’hébergement, patrimoine naturel terrestre et marin exceptionnel, etc.

Le grand événement international environnemental du quinquennat à Marseille ! Le Congrès accueilli par la France au Parc Chanot fait de Marseille la capitale mondiale de la biodiversité.

Le Congrès 2020 : les Espaces Générations Nature

Pour la première fois, les Espaces Générations Nature (EGN) (sur 7 000 m2 intérieur, 40 000 m2 extérieur), dont l’organisation relève de la France, ont pour objet de valoriser les projets locaux, régionaux et nationaux et de mobiliser le grand public.

  • Capitaliser sur l’expérience COP 21 et les EGC.
  • Participation du grand public et sensibilisation des jeunes.
  • Vitrine de la mobilisation de la société civile.
  • Donner envie de s’engager.
  • Laisser un héritage.

Un village de la biodiversité

  • porteur de solutions ;
  • invitant à la découverte ;
  • stimulant la curiosité ;
  • incitant à agir, chacun à son niveau, à travers l’évocation de la biodiversité et de la possibilité ouverte à tous de la préserver.

Le visiteur doit être acteur des EGN et non seulement spectateur. Les EGN doivent inviter à la découverte, stimuler la curiosité mais aussi inciter à agir, chacun à son niveau, à travers l’évocation de la biodiversité et de la possibilité ouverte à tous de la préserver.

Le Congrès 2020 : les enjeux

Les enjeux sont très importants puisqu’il s’agit de la grande manifestation internationale sur la biodiversité du quinquennat qui figurait dans le programme du Président de la République.
Ce Congrès sera essentiel pour mobiliser la communauté internationale en amont de grandes échéances décisives pour la protection, la préservation et la lutte contre l’érosion de la biodiversité.

Le Congrès constitue une étape cruciale avant la COP15 de la CDB (Convention pour la Diversité Biologique) qui se tiendra à Kunming (Chine) en octobre 2020 dont l’enjeu est de parvenir à un accord définissant le cadre international de protection de la biodiversité au-delà de 2020.

En accueillant cette manifestation, le gouvernement français - dans la continuité du G7 et des annonces faites par le Président, souhaite pouvoir peser sur les thèmes qui seront traités et les propositions qui seront formulées tout en s’appuyant sur son savoir-faire en matière de préservation de la biodiversité.

Le Congrès 2020 : les objectifs

- Influencer le cadre mondial pour la biodiversité et contribuer à atteindre les Objectifs de Développement Durable axés sur la nature pour la décennie 2020-2030.

- Articuler le programme de travail autour de thèmes stratégiques (biodiversité marine, climat, peuples autochtones, etc).

- Montrer le rôle fédérateur et la capacité de mobilisation de l’Union.

- Illustrer les meilleures pratiques sur les événements durables, la sensibilité au genre et le suivi des impacts.

- Attirer et mobiliser le grand public pour la protection de la biodiversité (EGN, événements parallèles…).

Le Congrès 2020 : l’héritage

A l’instar de l’accueil en France de la COP21, qui a profondément modifié la perception des français sur les questions climatiques, l’accueil du Congrès mondial de la nature UICN à Marseille doit contribuer à souligner la responsabilité de la France en matière de protection de la biodiversité.
Aussi, et pour atteindre ces objectifs ambitieux que nous nous fixons, l’appropriation du Congrès et des ses thématiques au plus haut niveau politique, est primordiale.

Le Congrès est aussi une opportunité pour accélérer des démarches durables :

  • Mise en œuvre d’une certification ISO 20121 du Congrès permettant de structurer le process d’organisation d’un événement durable autour d’objectifs et d’indicateurs clairs et évaluables pour tous les prestataires.
  • Montée en compétences de tous acteurs : engagement de nombreux hôtels dans une démarche d’éco-certification, soutien d’une gestion responsable des déchets (tri sélectif, compostage, valorisation, recyclage), etc
  • Plan de réduction des émissions carbone et compensation intégrale de celles-ci.
  • Démarche d’insertion sociale en lien étroit avec les collectivités locales, les administrations concernées, le monde associatif.

Une ambition : mobiliser l’ensemble de la société civile !

  • Des initiatives, des projets, des actions sous un même sigle « Congrès Mondial de la Nature – Marseille 2020 ».
  • Un village de la société civile : les Espaces Générations Nature.

Pour en savoir plus, consultez le site officiel du Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020 : https://www.iucncongress2020.org/fr

Téléchargez le document de présentation du Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020

PDF - 1.7 Mo
Document de présentation du Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020
(PDF - 1.7 Mo)

publié le 19/08/2020

haut de la page