G7 Biarritz : qu’est-ce qui a été décidé ?

JPEG

Le sommet du G7 vient de se terminer. Emmanuel Macron souhaitait qu’il soit profondément utile : les résultats montrent qu’il le fut. Qu’est-ce qui a été décidé ? Quelles sont les principales actions concrètes ? On vous explique tout.

Un plan pour l’Amazonie en flammes

Plus le temps passe, plus l’Amazonie brûle. Ce sujet fut donc traité prioritairement au Sommet. Un plan pour l’Amazonie avec deux mesures fortes pour endiguer cette catastrophe a été annoncé :

  • Une aide d’urgence avec des financements immédiats pour stopper les incendies
  • À moyen terme, un plan de reforestation.

Une possible initiative pour lutter contre les feux en Afrique subsaharienne

Emmanuel Macron a également abordé la question des feux ravageant actuellement les forêts de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. La possibilité d’une « initiative similaire à celle que nous venons d’annoncer pour l’Amazonie » est à l’étude.

Pour protéger les victimes de violences sexuelles

Afin d’aider les femmes victimes de crimes sexuels en temps de guerre à se reconstruire physiquement et psychologiquement, un Fonds international a été lancé par les Prix Nobel de la Paix Denis Mukwege et Nadia Murad. Les États du G7 s’engagent à participer à son financement.

JPEG

Pour les droits des femmes

Plus de 2,5 milliards de femmes dans le monde sont affectées par des lois discriminatoires et l’absence de protection juridique. Harmoniser les droits des femmes par le haut, c’est l’objectif du Partenariat de Biarritz signé par les États membres du G7.

JPEG

Pour faire en sorte que la croissance économique bénéfice à tous

Les entreprises jouent un rôle fondamental dans la réduction des inégalités. Financer des projets inclusifs, c’est l’objectif de B4IG, la coalition d’entreprises pour une croissance inclusive lancée lors du G7.

JPEG

Pour que chaque femme puisse s’émanciper

Les femmes sont la principale force de création d’entreprises en Afrique. Mais il est aujourd’hui compliqué pour elles d’entreprendre : elles accèdent très difficilement à des financements. AFAWA, initiative pour leur favoriser l’accès au crédit, a été lancé au G7.

JPEG

Pour protéger notre biodiversité dont dépendent nos vies

L’IPBES nous lançait un cri d’alerte il y a quelques mois : à cause de l’activité humaine sur Terre, jusqu’à 1 million d’espèces sont actuellement menacées d’extinction. Pour s’engager contre une sixième extinction de masse, la Charte de la biodiversité a été signée au G7.

JPEG

Pour limiter le réchauffement climatique

Agir dans le secteur du refroidissement, c’est éviter jusqu’à 1°C de réchauffement mondial. Au G7 de Biarritz, nous avons donc lancé une coalition pour améliorer l’efficacité énergétique du secteur, tout en éliminant les gaz HFC, qui polluent 14800 fois plus que le CO2 !

JPEG

Parce que l’industrie de la mode pollue plus que le transport aérien et maritime réunis

La mode, c’est la 2ème industrie la plus polluante au monde après le pétrole. La production d’un jean nécessite 11 000 litres d’eau. L’équivalent de… 285 douches ! Rendre le secteur de la mode plus durable, c’est l’objectif du Fashion Pact lancé lors du G7.

JPEG

JPEGRetrouvez la déclaration commune des membres du G7

Source : Élysée

publié le 05/09/2019

haut de la page