L’ambassade s’engage dans la lutte contre la pollution plastique [th]

A l’occasion de la campagne Clean Up The World, l’ambassadeur désigné de France en Thaïlande, M. Jacques Lapouge, a signé le samedi 15 septembre un engagement pour lutter contre la pollution plastique. En outre, une quinzaine d’autres ambassades présentes à Bangkok et une douzaine de chaines hôtelières présentes à Bangkok se sont engagées à signer cet accord.

Une équipe « France » composée d’une centaine de volontaires s’est mobilisée via l’ambassade de France, l’hôtel Mandarin Oriental et des entreprises françaises telle que TEET (avec qui l’ambassade a collaboré pour installer des filtres à économie d’énergie dans les climatiseurs de ses bâtiments) pour nettoyer les abords et le fleuve Chao Phraya, la municipalité de Bangkok mettant des bateaux à disposition. Deux universités de Bangkok sont impliquées et mènent une étude sur la pollution par le plastique dans les océans. C’est pourquoi les déchets collectés, dans des sacs biodégradables, ont été catégorisés, comptés et mesurés par des étudiants. Nous avons ainsi ramassé, 266 sacs plastiques, 148 bouteilles, 92 gobelets, 411 petits morceaux de plastique et 191 morceaux de polystyrène.

L’objectif de cet événement est double : contribuer à l’étude universitaire sur la pollution par le plastique en Thaïlande et sensibiliser les participants aux enjeux de cette pollution, laquelle constitue l’un des défis écologiques majeurs à travers le monde et particulièrement en Thaïlande (6ème rang mondial pour la pollution par le plastique, la Chine occupant le premier rang).

La signature de cet engagement s’inscrit pleinement dans le plan d’action "Ambassade verte" à Bangkok (https://th.ambafrance.org/L-Ambassade-de-France-a-Bangkok-est-officiellement-une-Ambassade-Verte) dont l’un des axes principaux est la réduction de la consommation d’objets plastiques à usage unique et la sensibilisation. Ainsi, lors des Journées Européennes du patrimoine, où près de 2000 personnes sont venues visiter la Résidence de France, aucun objet plastique n’a été proposé aux visiteurs, notamment grâce à la mise en place de fontaines à eau et de gobelets en papier.

publié le 10/10/2018

haut de la page