L’équipage de "Plastic Odyssey" reçue à l’ambassade de France

L’équipage de « Plastic Odyssey », un bateau propulsé par un carburant à base de déchets plastiques recyclés, a été reçu par l’ambassadeur de France lors d’une réception le mercredi 21 novembre.

L’équipage de « Plastic Odyssey », un bateau propulsé par un carburant à base de déchets plastiques recyclés, a été reçu par l’ambassadeur de France lors d’une réception le mercredi 21 novembre, l’ambassade de France en Thaïlande souhaitant affirmer son soutien à cette initiative constructive et innovante. « Plastic Odyssey » est un laboratoire-flottant qui projette de faire le tour du monde afin de mettre en exergue le problème de la pollution des océans par les déchets plastiques et de montrer qu’il existe des solutions à cette question.
Le bateau, manœuvré par un équipage de jeunes Français, puise son énergie motrice dans des déchets plastiques recyclés. Devant les invités lors de la réception, un membre de l’équipage a expliqué que seulement 1% des déchets plastiques jetés dans la mer flottait en surface, le reste constituant des micro-plastiques invisibles, qui forment une « plastisphère » sous-marine, sorte d’écosystème constituant un grave danger pour l’environnement et la santé.
"Actuellement, nous mettons en place une campagne internationale pour souligner le problème de la contamination par le plastique et l’importance d’une action globale face à ce fléau. De même que l’Union européenne, le gouvernement français s’est engagé récemment à remplacer les objets en plastic à usage unique avec des produits durables d’ici à 2020 et à recycler 100% du plastic utilisé en France d’ici à 2025", a déclaré Jacques Lapouge, ambassadeur désigné de France en Thaïlande, lors de la réception.
Lors de leur séjour en Thaïlande, l’équipage du laboratoire-flottant a projeté le documentaire "Oceans, The Plastic Mystery" dans les universités Mahidol et Chulalongkorn. La projection a été suivie d’un débat sur le thème "Plastic is too harmful and too valuable to enter the ocean".
L’ambassade de France en Thaïlande est partie prenante dans le projet « Ambassade Verte » lancé en 2015, qui vise à réduire l’empreinte carbone des missions diplomatiques françaises à l’étranger. A ce titre, M. Jacques Lapouge a signé le 15 septembre dernier, à l’occasion de la campagne « Clean Up the World », un engagement à combattre la pollution par le plastique.

publié le 10/12/2018

haut de la page