Le langage R, protecteur de la biodiversité

Pendant deux ans (2015-2016) et dans le cadre du programme franco-thaï PHC SIAM, des chercheurs de l’Université de Montpellier, experts dans l’enseignement des biostatistiques en langage R, en lien avec les Universités thaïlandaises de Burapha et Chulalongkorn, ont travaillé sur la démocratisation des méthodes statistiques en R dans le domaine de la biologie.

R est un langage informatique dédié aux statistiques et à la science des données qui a pour avantage d’être gratuit et pratique car multi OS (système d’exploitation).

Le projet entre dans le cadre des objectifs fixés par la Convention sur la Diversité Biologique et du plan de la décennie des Nations Unies pour la biodiversité (2011-2020).

Ce programme de coopération bilatérale a été très enrichissant avec les différents échanges et visites scientifiques pour quatre chercheurs côté français et six côté thaïlandais mais aussi à travers l’amélioration de la formation en langage R appliqué au domaine de la biologie et qui doit être poursuivie.

En termes de production scientifique, plusieurs présentations et séminaires ont eu lieu ces deux dernières années et un mode d’emploi exhaustif des réseaux d’archives du langage R est en cours d’élaboration. Plusieurs publications sont également à venir.

Les résultats du projet pourraient être repris et débouchés sur une coopération à une échelle plus large entre la France et l’ASEAN.

JPEG

publié le 19/04/2017

haut de la page