Message de M. Thierry Mathou, Ambassadeur de France en Thaïlande, à l’occasion de la fête nationale (14 juillet 2022) [th]

Message de M. Thierry Mathou, Ambassadeur de France en Thaïlande, à l’occasion de la fête nationale (14 juillet 2022)

Chers compatriotes et chers amis de la France,

Je suis très heureux de m’adresser à vous pour la deuxième année consécutive dans un contexte qui nous invite plus que jamais à promouvoir à travers le monde les valeurs de la République française : « Liberté, Egalité, Fraternité », un contexte dominé par l’optimisme lié au retour progressif à la normale sur le front sanitaire, mais également par la gravité qu’inspire le drame qui se déroule en Ukraine, sur le sol européen, et dont les conséquences nous concernent tous, y compris ici en Asie.

La fin attendue de la pandémie que nous espérons tous, annonce le retour d’une Liberté fondamentale, celle de circuler. Même s’il convient de rester vigilant face à l’évolution du virus, la levée des restrictions est une bonne nouvelle qui permet la reprise des échanges humains comme on le constate déjà avec l’augmentation rapide du nombre de visas déposés à l’ambassade de France à Bangkok, le retour progressif des touristes en Thaïlande, destination favorite des Français en Asie, mais également des délégations qui accompagnent la dynamique des relations entre nos deux pays. Ainsi, une mission d’entreprises organisée récemment par le MEDEF International a choisi Bangkok pour faire son premier déplacement en Asie depuis deux ans, signe de l’importance que nos milieux d’affaires accordent à la Thaïlande.

La période que nous venons de traverser a également été l’occasion pour la France de rappeler l’importance du principe d’Egalité, notamment en matière de santé, et plus particulièrement d’accès aux vaccins. La solidarité de la nation s’est d’abord exprimée à l’égard des Français de Thaïlande et de leurs conjoints étrangers qui ont bénéficié d’une campagne de vaccination sans précédent, déployée en trois phases successives, dans huit villes de Thaïlande, au bénéfice de toutes les classes d’âge concernées. Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui ont contribué au succès de cette campagne, la plus importante organisée dans le réseau français à l’étranger, au premier rang desquels les autorités thaïlandaises, nos partenaires hospitaliers, nos consuls honoraires, les bénévoles et bien sûr les équipes de l’ambassade de France.

La solidarité de la France s’est également manifestée auprès de la Thaïlande à l’occasion du don de 3,2 millions de doses de vaccins que j’ai remis début avril au Premier ministre Prayut, un geste qui a placé la France au premier rang des pays aidant la Thaïlande et qui a illustré de manière concrète le principe de Fraternité. Ce geste est le symbole de l’amitié ancienne entre nos deux peuples, mais aussi de notre détermination à renforcer notre coopération comme l’a montré la « Feuille de Route pour les relations bilatérales France-Thaïlande 2022-2024 » signée le 22 février dernier à Paris, par nos deux ministres des affaires étrangères, dont l’objectif est de renouveler le cadre institutionnel de ces relations et, à terme, de les rehausser au niveau d’un partenariat stratégique.

Cette feuille de route a aussitôt été mise en œuvre avec l’organisation du premier comité de défense conjoint en mars et de consultations politiques en juin. Elle a été adoptée dans un double contexte international.

D’abord la poursuite et l’approfondissement de notre stratégie indopacifique qui accorde une place particulière à l’Asie du Sud-est où tous nos ambassadeurs, que j’ai récemment accueillis à Bangkok, œuvrent pour une dynamique régionale qui s’incarne notamment dans les programmes de l’Agence française de développement, par exemple dans le domaine de la pollution atmosphérique qui donnera lieu à Bangkok en 2023 à d’importantes initiatives en partenariat notamment avec l’agence Airparif.

La présidence du Conseil de l’Union européenne que nous avons exercée au cours du premier semestre nous a également permis de multiplier les initiatives. Nous avons orchestré ici la mobilisation européenne suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie pour réaffirmer l’importance des valeurs et des principes inclus dans la charte des Nations Unies. Nous avons mis en avant les enjeux globaux qui sont au cœur de nos échanges avec la Thaïlande comme la lutte contre le changement climatique ; la protection des océans ; la lutte contre la pollution plastique ; l’approche « Une Seule Santé » qui met en avant les interactions entre santé humaine, santé animale et environnement ; et la préservation de la biodiversité, thème autour duquel j’ai conduit une mission de terrain avec l’ensemble de mes collègues européens et qui fera prochainement l’objet d’un dialogue intergouvernemental entre la France et la Thaïlande. Tout cela s’est fait en lien étroit avec le pôle des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique, basé à Bangkok. Plus récemment j’ai réuni mes collègues européens, pour rencontrer le nouveau gouverneur de Bangkok et voir comment nous pouvions l’aider à mettre en œuvre ses priorités pour la capitale.

Nous avons démontré au cours des derniers mois notre volonté de renforcer notre coopération avec la Thaïlande et l’avons illustré par la signature ou la négociation de textes de référence dans les domaines des transports, de la coopération hospitalière, de la recherche et de l’enseignement supérieur, et bientôt de la transition énergétique.

Renforcer notre coopération avec la Thaïlande, c’est aussi promouvoir le renouvellement de nos perceptions respectives pour faire valoir le potentiel de créativité que recèlent nos deux pays. C’est pourquoi nos deux gouvernements ont décidé que 2023 serait l’Année franco-thaïlandaise de l’Innovation. Ce sera l’occasion de multiplier les initiatives dans des secteurs comme l’aérospatial, la santé, l’environnement, ou les industries culturelles et créatives, pour valoriser nos savoir-faire et nos ressources économiques, et promouvoir la mobilité des étudiants et des chercheurs.

Œuvrer pour l’amitié entre nos deux pays, c’est aussi être à l’écoute de la communauté française de Thaïlande, comme nous l’avons été tout au long de l’année, non seulement dans le cadre des campagnes de vaccination mais aussi des élections. Notre communauté, la plus nombreuse en Asie, après la Chine, ne cesse de croître, une dynamique qu’il convient d’accompagner, notamment dans le domaine de l’éducation. C’est pourquoi, outre les projets d’extension et d’homologation de nos écoles à Phuket, Koh Samui et Pattaya, d’agrandissement de La Petite Ecole à Bangkok et de mise en place de projets importants pour l’avenir comme le Bac français international au LFIB, j’ai lancé le projet de création d’une école française à Chiangmai qui devrait voir le jour dès 2024.

Qu’ils se mobilisent dans un cadre associatif pour aider les enfants défavorisés à Krabi, ou les minorités ethniques près de la frontière birmane, ou pour lutter contre la pollution plastique dans les îles du Sud ; qu’ils soient à la pointe de la recherche scientifique dans des domaines aussi variés que l’optique spatiale à Chiang Mai ou les fouilles archéologiques à Lampang ; ou qu’ils participent à l’essor d’une agriculture durable, en produisant des semences à Khon Kaen ou du rhum agricole à Phuket, les Français que je rencontre régulièrement sur le terrain illustrent la richesse et la diversité de notre présence en Thaïlande. Ils constituent avec nos entreprises, nos centres de recherche et nos Alliances françaises un réseau d’influence qui œuvre au quotidien pour l’amitié entre nos deux peuples et continuera à jouer un rôle clé dans les mois à venir pour soutenir la dynamique des relations entre nos deux pays. L’ambassade de France est plus que jamais mobilisée pour accompagner cette dynamique.

Vive la République. Vive la France.

publié le 08/09/2022

haut de la page