Signature d’une convention pour assurer une couverture sociale aux populations migrantes de la région de Mae Sot

Une convention entre l’Initiative 5 % d’expertise France et la société à but non lucratif basée en Thaïlande Dreamlopments a été signée le 5 avril à la Résidence de France à Bangkok, entre l’ambassadeur de France en Thaïlande, Jacques Lapouge, et le fondateur et directeur de Dreamlopments, Dr Nicolas Durier.

Dreamlopments a, entre autres, pour objectif d’assurer un large accès aux soins de santé aux populations mobiles et migrantes, parmi les plus marginalisées.
L’Initiative 5 %, qui fait partie de la contribution de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FM) et dont la mise en œuvre est confiée à Expertise France, vise à répondre en termes de financement aux demandes des pays bénéficiaires de subventions du FM. 
La convention va apporter un financement de 575.000 euros pour une durée de deux ans au Migrant-Fund (ou M-Fund), un système de micro-assurance à but non lucratif développé par Dreamlopments, destiné à améliorer la couverture santé des populations migrantes de la région de Mae Sot, près de la frontière birmane. Le plus souvent, ces populations, venues de Birmanie et dont certaines continuent à faire des allers-retours transfrontaliers, ne peuvent pas bénéficier de la couverture santé accordée par le gouvernement thaïlandais. A l’heure actuelle, le M-Fund permet de couvrir plus de 10.000 personnes dans la région de Mae Sot, jusqu’à une limite de 60.000 bahts. Les migrants participants paient une somme mensuelle de 100 bahts. L’objectif du Dreamlopments serait de couvrir jusqu’à 50.000 migrants.

publié le 05/04/2019

haut de la page