En cas d’urgence

JPEG

Numéro d’urgence de l’ambassade de France à Bangkok

  • En cas d’extrême urgence uniquement (agression, accident, arrestation, décès...) l’ambassade de France est joignable après 17h00 en semaine, ainsi que les week-ends et jours fériés, sur un téléphone d’astreinte :
  • - depuis la Thaïlande : 081 994 49 01
  • - depuis la France : 00 66 81 994 49 01
  • Merci de tenir compte, dans la mesure du possible, du décalage horaire entre la France et la Thaïlande : + 5 heures en été et + 6 heures en hiver, comparé à Paris.

Numéros de téléphone utiles

  • Police régulière en Thaïlande (urgences 24h/24) : composez le 191.
  • Police touristique : composez le 1155 depuis un téléphone thaïlandais (24h/24).

Le quartier général est situé à l’adresse ci-dessous :
TPI Tower
25/26 Liab Khong Rd., Chong Nonsi Junction
New Chan Rd.
Thung Mahamek
Sathorn Bangkok
Tel : +66 2 678-6800

  • Bureau de suppression du crime : 1195.
  • Pompiers : 199.
  • Ambulance : 1669 ou 1646 depuis un téléphone thaïlandais / 1554.
  • Pour des informations météorologiques : 02 399 4566.
  • National disaster warning center : 1860.
  • Tourism authority of Thailand - call center : 1672.

Vol ou perte de passeport

  • Le vol ou la perte de passeport n’est pas une extrême urgence. La section consulaire de l’ambassade ne pourra être sollicitée que pendant ses horaires d’ouverture dans les conditions indiquées ci-dessous.
  • La demande de titre de voyage en urgence (passeport temporaire ou laissez-passer) s’effectue auprès de la section consulaire de l’ambassade de France de Bangkok après un premier contact par courriel à l’adresse suivante :

registre.bangkok-amba@diplomatie.gouv.fr

Attention : bien indiquer dans la rubrique OBJET de votre courriel le nom du service destinataire (ex. OBJET : PASSEPORTS D’URGENCE/LAISSEZ PASSER).

  • Un passeport temporaire en urgence ou un laissez-passer vous seront délivrés uniquement sur présentation de la déclaration de vol ou de perte faite auprès des autorités de police thaïlandaises ainsi qu’après justification de votre identité et nationalité française.
  • Sans ces documents, qui ne pourront être établis que les jours ouvrables, il vous sera impossible de quitter la Thaïlande.
  • Voir la rubrique "que faire en cas de perte ou de vol ?" de la page de ce site détaillant la procédure pour faire votre demande de passeport :cliquez ICI.
  • Le laissez-passer est valable 30 jours et permet uniquement un retour en France. Il coûte 55 euros.
  • La délivrance d’un passeport temporaire en urgence répond à des impératifs particuliers, notamment professionnels ou médicaux. Il est valable un an, non renouvelable et coûte 45 euros.

Importation de cigarettes en Thaïlande

  • Les questions relatives à l’importation de cigarettes en Thaïlande ne sont pas constitutives d’une extrême urgence.

La fiche conseils aux voyageursdu site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle que :

  • L’importation de cigarettes est limitée à 200 cigarettes (10 paquets de 20 soit une cartouche) par passager majeur.
  • La possession est établie par l’intitulé de la facture de détaxe (maximum toléré : une facture d’une seule cartouche par passager majeur) ou par le nombre de paquets en possession d’un seul passager.
  • Tout passager qui transporte sur lui plus de 10 paquets encourt une très forte amende, même s’il est accompagné d’un ou plusieurs passagers.
  • En plus de la saisie des cigarettes, le montant de l’amende varie de 1000 à 3000 euros.
  • Le montant de l’amende n’est pas négociable. Le non-paiement de cette amende entraîne des poursuites judiciaires et l’incarcération.
  • Il vous est recommandé de vous renseigner avant votre départ en Thaïlande.

Vous êtes victime d’un vol ou d’une agression ?

Que faire en cas de vol ?

  • Établissez la liste de ce qui vous a été volé.
  • Portez plainte auprès des autorités de police locales.
  • Contactez votre assurance afin de lui déclarer le sinistre dont vous avez été victime. Votre compagnie d’assurance pourra, si cela est prévu dans votre contrat, vous apporter une aide de première nécessité.
  • Contactez votre banque afin de faire opposition sur votre carte bancaire et éventuellement la compagnie aérienne pour les billets d’avion.
  • Informez le consulat des circonstances et modalités du vol et déclarez-lui le vol éventuel de vos papiers d’identité ou de voyage. Vous trouverez le détail de la procédure ici.

Que faire en cas d’agression ?

  • Portez plainte auprès des autorités locales de police.
  • Prévenez l’ambassade et informez-la de façon précise des circonstances et modalités de l’agression.

Que faire en cas d’agression sexuelle ?

  • Alertez immédiatement le consulat, via son numéro d’urgence si nécessaire, afin d’obtenir des conseils sur la procédure à suivre pour un accompagnement médical, juridique et psychologique.
  • Contactez les autorités de police locales afin de déposer plainte.
  • Consultez un médecin, le plus rapidement possible après l’agression, sans vous laver ni vous changer.
  • Le médecin constatera le viol et prescrira des prophylaxies jugées nécessaires en fonction des risques de contamination (sida et autres MST). Dans certains cas, il pourra aussi faire les prélèvements utiles à la police et à la justice.
  • Pour les infractions les plus graves commises à l’étranger, vous pouvez également déposer plainte en France auprès des forces de l’ordre de votre domicile si vous disposez d’une résidence en France.
    Si vous ne disposez d’aucune résidence en France, la juridiction compétente est Paris.
  • Pour plus d’information sur les modalités de la procédure de dépôt de plainte en France, veuillez cliquer ici.
  • Pour plus d’informations sur la conduite à tenir, cliquez ici.

Que faire en cas d’arrestation ou d’incarcération ?

  • Vous pouvez demander que le consulat soit informé.
  • Le consulat pourra faire savoir aux autorités locales que vous êtes sous la protection consulaire de la France et s’enquérir du motif de votre arrestation.
  • Si vous en êtes d’accord, les services consulaires préviendront votre famille et solliciteront les autorisations nécessaires pour pouvoir vous rendre visite. Ils s’assureront ainsi des conditions de détention et du respect des lois locales.
  • Pour vous aider judiciairement, le consulat vous proposera le choix d’un avocat qui pourra vous défendre (vous devrez rémunérer les services de cet avocat).
  • Pour plus d’informations :

- Brochure d’information.
- Arrestation ou détention d’un proche à l’étranger.
- Arrestation et détention en Thaïlande.

Que faire en cas de maladie ou d’accident grave ?

  • Le consulat pourra vous mettre en relation avec un médecin agréé par ses services et tiendra à votre disposition, dans la mesure du possible, une liste de médecins spécialisés.
  • Dans tous les cas, tous les frais (transport, honoraires de soins, transferts, médicaments) demeurent à votre charge.
  • Le consulat pourra également prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement (les frais engagés demeurant à votre charge, il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement).

Que faire en cas de décès ?

  • En cas de communication par une agence de voyage, par des médias ou tout autre moyen, du décès d’un proche lors d’un voyage en Thaïlande, veuillez prendre l’attache :

- du service social de l’ambassade de France en Thaïlande, au +66 (0)2 657 5100, ou +66 (0)819 944 901 en dehors des horaires d’ouverture.

- du Centre de crise du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères +33 1 53 59 11 10 (24h/24 - 7j/7).

  • Si les proches n’ont pas été avertis directement du décès d’un ressortissant français, l’ambassade se chargera de rassembler le maximum d’informations concernant le défunt et les circonstances du décès. Elle mandatera ensuite le commissariat de police ou la gendarmerie territorialement compétent(e) afin que la famille résidant en France puisse être informée dans les meilleurs délais et prenne les décisions qui s’imposent.
  • Le consulat pourra également prévenir la famille pour l’aviser et la conseiller dans les formalités légales de rapatriement ou d’inhumation de la dépouille mortelle ou de ses cendres.
  • Les frais sont assumés soit par la famille, soit par l’organisme d’assurance du défunt.
  • Dans tous les cas, si le défunt était couvert par un contrat d’assurance, nous vous conseillons de contacter, sans attendre, la société d’assurance.
  • Pour information, les titulaires d’une carte bancaire en France et leurs familles sont couverts par un contrat d’assistance. Un contrat d’assistance peut prendre en charge les frais médicaux, les démarches administratives et le rapatriement du corps (ou de cendres) dans le cadre d’un séjour à l’étranger inférieur à 90 jours.

Vous n’avez plus de moyens de paiement mais il vous reste un document d’identité ?

  • Vous pouvez contacter un correspondant en France qui pourra vous envoyer de l’argent par un système de mandat cash express, type Western Union. Attention il est nécessaire de présenter votre passeport comme justificatif d’identité lors du retrait. L’identité indiquée sur le mandat doit être parfaitement identique à celle figurant sur le passeport.

publié le 18/04/2018

haut de la page